A votre avis, pourquoi le Diana est-il un stéroïde aussi mythique ? Eh bien tout commence par sa longue histoire dans le sport… Dianabol est le nom commercial d’origine donné par Ciba pour ce nouveau composé de Méthandrosténolone. Il fut rapidement surnommé “Dbol” par les athlètes.

Dianabol dans l’histoire du sport

Les athlètes Russes aux Championnats du Monde de 1953 et aux Jeux Olympiques ont commencé l’utilisation de la testostérone avec un succès. Après cela, John Ziegler, qui était un médecin travaillant avec l’équipe Américaine d’haltérophilie, a lancé un projet de coopération avec les laboratoires Ciba pour développer un produit semblable pour les athlètes Américains. Et c’est en1956 que le Dianabol rentre dans la compétition.

Arnold Dianabol

La posologie d’origine dit que 10mgs/jour était une dose suffisante pour assurer un remplacement des androgènes complet chez un homme et le Dr Zeigler recommandait que les athlètes en prennent de 5 à 10mgs par jour.

C’est aussi la dose que les culturistes comme Arnold Schwarzenegger ou Zanes prenaient jusqu’aux années 1970, cumulé à de la Testostérone.

 

Utilisation du stéroïde Dianabol

Mais assez de cours d’histoire pour l’instant, certains veulent sans doute acheter Dianabol, passons aux explications du médicament Dianabol et de ses effets sur le corps humain. Dbol est à l’origine des plus belles transformations possibles. Mais une transformation physique réussie n’est pas simple et il est important de bien se renseigner sur les stéroïdes anabolisants et leurs effets, peut-être qu’un autre stéroïde vous conviendra mieux.

Dbol est généralement trouvé sous forme orale (cachets roses ou bleus le plus souvent), même il peut également être trouvé sous forme injectable (sous le nom Reforvit -B, soit 25mgs de Méthandrosténolone mélangé à de la vitamine B ).

Dianabol va légèrement augmenter votre pression sanguine et est également hépatotoxique (mauvais pour le foie), donc soyez prudent dans son utilisation et prenez les protections requises. Dans des études, certains athlètes prenaient jusqu’à 100mgs/jour sans effets secondaires. Voici les résultats de cette étude :

Réalisée dans les années 80, cette étude a eu pour objet d’injecter une très forte dose de Dianabol à des sujets tests (100mgs/jour pendant 6 semaines). Cela a diminué la Testostérone d’environ 40% par rapport à son taux normal, le plasma GH a chuté d’environ un tiers, LH a diminué d’environ 80 %, et la FSH a aussi décliné d’environ un tiers.

La graisse corporelle n’a pas augmenté de manière significative alors que la masse musculaire sèche a augmenté de 2 à 7 Kg chez les sujets du test (avec un gain moyen observé de 3,3 Kg de muscles). Les chercheurs ont donc facilement conclu que le Dianabol augmente la masse sèche, la force et les performances